Parlementons !

« Tout mandat impératif est nul. Le droit de vote des membres du Parlement est personnel. »
— article 27 de la Constitution de la Ve République française.

La République Française est une démocratie représentative. Le mandat d'un élu étant représentatif et non impératif, rien n'oblige l'élu envers son électeur ni n'oblige l'élu à réaliser ses promesses électorales. Les référendums étant rares, la collaboration avec les parlementaires est le moyen ordinaire pour le peuple de participer au débat parlementaire.

Préparer la séance

lien Site de l'Assemblée Nationale, rechercher parmi les projets de loi et parmi les amendements
lien Site du Sénat

Suivre le débat

vidéo Assister aux séances de l'Assemblée Nationale, en cas de grande affluence, regarder cette source ou cette autre source
vidéo Assister aux séances du Sénat
vidéo Regarder La Chaîne Parlementaire LCP

Travailler ensemble

outil Commenter les débats dans un salon, vous pouvez commencer par le salon d'accueil
outil Écrire un pad à plusieurs, vous pouvez essayer le bac à sable

Connaître nos parlementaires et leurs interventions

lien Nos députés, rechercher parmi les députés et parmi les groupes
lien Nos sénateurs

Méthode

Il s'agit de suivre le débat en cours, en direct, et de l'étudier en formant des groupes de travail. Chaque groupe de travail est invité à créer un salon qui lui est propre. Un « salon » est un espace de discussion ouvert.

Pour une meilleure efficacité, il importe de respecter l'organisation des débats parlementaires, ainsi, les salons de parlementons.fr ne sont pas le lieu du débat « pour ou contre tel projet de loi ». Le parlement est le lieu du débat. Les citoyens qui s'opposent sur un même projet de loi sont invités à créer des groupes de travails distincts et à se rassembler en fonction de leurs objectifs.

Chaque groupe de travail peut alors suivre le débat, le commenter, l'étudier et formuler un argumentaire qu'il remet à des parlementaires choisis, afin que ces parlementaires nourrissent efficacement le débat parlementaire.

Il ne s'agit pas d'écrire aux parlementaires que l'on affectionne ou qui appartiennent à un bord politique précis, mais aux parlementaires qui poursuivent un objectif commun dans un débat donné. Également, il importe de créer des groupes de travail par projet de loi et par objectif, plutôt que par bord politique ou intérêt personnel. Ce n'est pas une personne ou un parti qui doit avoir le dernier mot, mais la démocratie, la vérité et la justice.

Les argumentaires, comptes-rendus et tout ce qui peut s'écrire peut être rédigé dans un pad. Un « pad » est un espace de rédaction collaboratif. Chaque pad contient un espace de discussion associé.

Pour se préparer aux débats avec l'ordre du jour, les comptes-rendus de séance, etc. se référer aux sites assemblee-nationale.fr et senat.fr.
Pour connaître et savoir comment contacter les parlementaires, retrouver leurs interventions passées, se référer aux sites nosdeputes.fr et nossenateurs.fr. Les clients de la plate-forme sociale Tweeter pourront également se référer au site tweetdepute.fr.

Si le travail est efficace, alors certains parlementaires reconnaîtront la valeur de votre travail et attendront vos argumentaires ! Ils pourront même les lire pendant les séances ou aux suspensions de séance. Quant aux parlementaires qui vous sont opposés, ils sauront qu'ils sont écoutés.

Il s'agit donc de parlementer avec les parlementaires.

La persistance des données n'est pas garantie à long terme. Il tient à chacun d'archiver les conversations ou documents qu'il souhaite conserver. Les messages des salons ainsi que le contenu des pads appartiennent à ceux qui les ont écrits. Nous n'en sommes pas responsables. Contact technique : admin@parlementons.fr